Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

who I am ?

Rechercher

Vu par ci, par là...




....................

Rubriques

9 avril 2007 1 09 /04 /avril /2007 20:56





Date

Evènement professionnel

Evènement familial
9/4/1913
 

Naissance à Paris 4è –Fils de Jules Armand UGON et Marie Joséphine LEWOINTRE, 13 rue de Sévigné.

 
Fréquente l’école Primaire Place des Vosges
 
1924
Certificat d’Etudes Primaires
 
10/1926 –12/1927
Ecole Turgot
 
1927
 
Son père quitte le domicile conjugal - il a 14 ans
20/12/27-11/07/32

Dessinateur Bureau d’Etudes Matériel et Traction à la Compagnie P.L.M

 
1932
Concours de dessinateur à la Préfecture de la Seine
 
1/8/1932

Entrée à l’administration. Sce Technique du Métro 48 rue de Rivoli (Paris 4ème)

 
3/3/1933

Commis-Dessinateur 7è classe à la Direction Générale des Travaux de Paris- Service Technique du Métro de la Préfecture de la Seine

 
15/04/34-6/7/35

Service Militaire 8ème Génie Transmission- Sergent de réserve

 
8/7/35
Commis-Dessinateur de 7è classe-Direction Gale des Travaux
 
1/10/35
Commis-Dessinateur de 6è classe-Direction Gale des Travaux
 
30/4/37
Commis-Dessinateur de 5è Classe
 
12/6/1937
 
Mariage avec Suzanne Rubinstein à Aulnay s/bois
1937
Reçu 1er au Diplôme de Radiotechnicien du CNAM
 
1/1/38

Dessinateur- Service Technique des Eaux et de l’Assainissement-Construction de l’usine de St Maur (stérilisation par l’Ozone)

 
3/5/39
Commis-Dessinateur 4è Classe
 
23/8/39-16/7/40
Guerre-Cie Télégraphiste de H.I.5/81
 
18/12/40
 
Naissance 1er enfant : Michel
1/4/41
Commis-Dessinateur 3è Classe
 
3/11/1941
Reçu 2ème au Concours de Dessinateur Géomètre-
 
16/5/42

Dessinateur Géomètre de 8è classe à la Direction des services d’Architecture et d’Urbanisme de Paris

 
15/9/43
Diplôme de Photogrammetrie du CNAM –(cours de 2 années)
 
4/6/42 au 26/9/42
Affecté à la 2ème section (Mr Meilhar)
 
 
Puis 4ème section (Mr Denambride)
 
14/2/44

Reçu 1er au Concours d’Ingénieur Géomètre Adjoint

 
 1/2/45

Ingénieur Géomètre Adjoint 5è Classe(date d’effet au 16/6/44)

 
7/5/1944
Ingénieur Géomètre Adjoint de 5è classe
 
16/6/1944
Nomination d’Ingénieur Géomètre Adjoint
 
 1/2/45

Ingénieur Géomètre Adjoint 5è Classe(date d’effet au 16/6/44)

 
1/1/46

Ingénieur Géomètre 6ème classe- Chef de Bureau des Plans et Enquêtes du secteur Ouest

 
15/5/1946
Ingénieur Divisionnaire de 6ème classe- STUVP
 
31/1/46
 
Décès de son épouse Suzanne
5/4/47
 
Mariage avec Yvonne Blin
1/1/1948
Ingénieur Divisionnaire de 2ème classe3ème échelon ind435
 
10/3/48
 
Naissance 2è enfant : Marie-Suzanne
1/7/48
Ingénieur Divisionnaire de 5ème classe- STUVP
 
5/2/48

Brevet n°549.518 pour un dispositif d’avertisseur par radio

 
12/3/48

Brevet n°551.758 pour un dispositif de mesure de haute précision pour les bases géodésiques.

 
28/7/49
 
Naissance 3è enfant : Pierre-Yves
31/1/49

Brevet n°1.224.001 pour Dispositif radioélectrique de mesures de précision des longueurs. Ce brevet a été mis au secret par la Défense Nationale en janvier 1950 , il a permis une évolution importante des télémesures radioélectriques, notamment par rapport aux US. (Il a été finalement délivré le 8/2/1960 !)

 
14/2/49

Addition au brevet 1.224.001 publiée le 23/9/60 (mêmes raisons)

 
29/5/49

1er prix du Concours Miniwatt de Radiocommande de Modèles Réduits(bateaux) à Enghien

 
1/1/50

Ingénieur Divisionn.aire de 2ème classe 4ème échelon ind475 - STUVP-Chef de la section Projet de la Division Ouest

 
1951 à ?

« procède à son domicile, en liaison avec les services scientifiques de l’Armée et le Laboratoire National de » Radioélectricité de Bagneux, à des recherches et travaux nécessitant une discrétion absolue » (lettre de la Section Scientifique et Technique de l’Etat-Major de l’Armée)

 
18/4/51

Brevet pour « Liaison de contrôle » donnant une solution au problème posé par la RATP pour le contrôle radioélectrique du passage des autobus de la ligne PC devant des automates en liaison avec le centre régulateur.

 
1/1/1952
Ingénieur Divisionnaire de 2ème classe 5ème échelon ind500
 
19/1/52

Brevet n°1.054.324 (PV n°622.371 du 15/1/52) : 1er brevet sur un « Relais électromagnétique » sensible subminiature

 
5/4/53
 
Naissance 4è enfant : Thérèse
20/11/53

Brevet pour « Transposeur » permettant de dissocier sur un enregistrement magnétique, d’une part le vitesse de défilement et d’autre part la « tonalité » de l’enregistrement.

 
1/1/1954
Ingénieur Divisionnaire de 2ème classe 6ème échelon ind525
 
25/1/54
Brevet n°1.117.404 pour une nouvelle forme de relais UGON
 
21/1/55

Brevet n°1.209.017 addition et perfectionnement aux relais UGON

 
5/8/1955
Ingénieur Divisionnaire de 2ème classe 7ème échelon ind550
 
1955

Obtention des brevets étrangers : Angleterre, Italie, US, Suisse.

 
21/9/57

Brevet n° 1.340.805 « perfectionnements appotés aux dispositifs électromagnétiques » complétant les premiers principes de miniaturisation des relais UGON

 
23/12/57
Médaille d’honneur départementale d’argent.
 
6/5/59
 

Diplôme de l’université d’OKLAHOMA (USA) « for his contribution accomplishments, and contribution to Relay Engineering » lors de la 7ème conférence internationale sur les relais électromagnétiques tenue à Stillwater Oklahoma)

 
17/10/60

Ingénieur de 1ère Classe, puis « Hors Classe ». Détachement de 5 ans pour effectuer « des travaux nécessités par l ‘exécution du programme de recherche d’intérêt national défini par le comité interministériel de la Recherche scientifique et technique

 
28/11/60
Brevet n° 839.748 –Voltmètre à impédance infinie
 
27/9/65

Nouveau détachement de 5 ans auprès du Prototype Mécanique.

 
4/11/60

Brevet n°1.546.473 « Circuits magnétiques à palette libre » qui a donné naissance au relais UGON dit « PMR » (pour Prototype Mécanique Réduit)

 
1/1/1968
Ingénieur Hors Classe 4ème échelon ind885
 
1/11/70

Prorogation du détachement pour 3 ans (Jusqu’à 60 ans : date de retraite de la Préfecture de la Seine)

 
1/7/1972
Retraite. Arrété du 16 mai 72
 
5/7/78

Brevet n°78 20017 pour une chambre d’ionisation à occultation réglable (détecteur de fumée)

 
10/3/80

 

Repost 0
8 avril 2007 7 08 /04 /avril /2007 21:15
   
 
5/2/48

Brevet n°549.518 pour un dispositif d’avertisseur par radio

 
12/3/48

Brevet n°551.758 pour un dispositif de mesure de haute précision pour les bases géodésiques.

 
29/7/49
 
Naissance 3è enfant : Pierre-Yves
31/1/49

Brevet n°1.224.001 pour Dispositif radioélectrique de mesures de précision des longueurs. Ce brevet a été mis au secret par la Défense Nationale en janvier 1950 , il a permis une évolution importante des télémesures radioélectriques, notamment par rapport aux US. (Il a été finalement délivré le 8/2/1960 !)

 
14/2/49

Addition au brevet 1.224.001 publiée le 23/9/60 (mêmes raisons)

 
29/5/49

1er prix du Concours Miniwatt de Radiocommande de Modèles Réduits(bateaux) à Enghien

 
1/1/50

Ingénieur Divisionn.aire de 2ème classe 4ème échelon ind475 - STUVP-Chef de la section Projet de la Division Ouest

 
1951 à ?

« procède à son domicile, en liaison avec les services scientifiques de l’Armée et le Laboratoire National de » Radioélectricité de Bagneux, à des recherches et travaux nécessitant une discrétion absolue » (lettre de la Section Scientifique et Technique de l’Etat-Major de l’Armée)

 
18/4/51

Brevet pour « Liaison de contrôle » donnant une solution au problème posé par la RATP pour le contrôle radioélectrique du passage des autobus de la ligne PC devant des automates en liaison avec le centre régulateur.

 
1/1/1952
Ingénieur Divisionnaire de 2ème classe 5ème échelon ind500
 
19/1/52

Brevet n°1.054.324 (PV n°622.371 du 15/1/52) : 1er brevet sur un « Relais électromagnétique » sensible subminiature

 
5/4/53
 
Naissance 4è enfant : Thérèse
20/11/53

Brevet pour « Transposeur » permettant de dissocier sur un enregistrement magnétique, d’une part le vitesse de défilement et d’autre part la « tonalité » de l’enregistrement.

 
1/1/1954
Ingénieur Divisionnaire de 2ème classe 6ème échelon ind525
 
25/1/54
Brevet n°1.117.404 pour une nouvelle forme de relais UGON
 
21/1/55

Brevet n°1.209.017 addition et perfectionnement aux relais UGON

 
5/8/1955
Ingénieur Divisionnaire de 2ème classe 7ème échelon ind550
 
1955

Obtention des brevets étrangers : Angleterre, Italie, US, Suisse.

 
21/9/57

Brevet n° 1.340.805 « perfectionnements appotés aux dispositifs électromagnétiques » complétant les premiers principes de miniaturisation des relais UGON

 
23/12/57
Médaille d’honneur départementale d’argent.
 
6/5/59
 

Diplôme de l’université d’OKLAHOMA (USA) « for his contribution accomplishments, and contribution to Relay Engineering » lors de la 7ème conférence internationale sur les relais électromagnétiques tenue à Stillwater Oklahoma)

 
17/10/60

Ingénieur de 1ère Classe, puis « Hors Classe ». Détachement de 5 ans pour effectuer « des travaux nécessités par l ‘exécution du programme de recherche d’intérêt national défini par le comité interministériel de la Recherche scientifique et technique

 
28/11/60
Brevet n° 839.748 –Voltmètre à impédance infinie
 
27/9/65

Nouveau détachement de 5 ans auprès du Prototype Mécanique.

 
4/11/60

Brevet n°1.546.473 « Circuits magnétiques à palette libre » qui a donné naissance au relais UGON dit « PMR » (pour Prototype Mécanique Réduit)

 
1/1/1968
Ingénieur Hors Classe 4ème échelon ind885
 
1/11/70

Prorogation du détachement pour 3 ans (Jusqu’à 60 ans : date de retraite de la Préfecture de la Seine)

 
1/7/1972
Retraite. Arrété du 16 mai 72
 
5/7/78

Brevet n°78 20017 pour une chambre d’ionisation à occultation réglable (détecteur de fumée)

 
10/3/80

Brevet additionnel n°80 05280 pour une chambre d’ionisation réglable à deux enceintes symétriques

 
8/1/2001
 
Décès de son épouse Yvonne
14/4/2001
 
Décès à St Germain en Laye
Repost 0
Published by Marie-Suzanne (c'est moi !) - dans Pierre Ugon - son histoire - ses inventions
commenter cet article
10 mars 2007 6 10 /03 /mars /2007 11:54

Mon grand-père... my grand-father

Ces propos ont été  recueillis auprès de mon père par mon frère Michel le 10 septembre 1997 à Ver-sur-Mer.

Notre grand-père Jules UGON fit la guerre de 14-18. Après 34 mois de tranchées dans un régiment d’infanterie, il répondit un jour à un appel pour recruter des « signaleurs » dont la mission était d’envoyer des messages en morse aux avions pour leur signaler ou tombaient les obus. C’est ainsi qu’il termina la guerre.

En rentrant de la guerre 14-18 le grand-père Jules UGON travailla comme employé à la pharmacie de Rome après avoir tenté de monter un garage « impasse du Maine (aujourd’hui rue ?) avec un associé du nom de Preslier. L’affaire a tourné court car Mr Gousset, ancien patron de la société de pharmacie en orthopédie devenu commanditaire pour le garage, avait  coupé le financement à la suite d’un désaccord. Après avoir quitté la pharmacie vers 1925, il devient ensuite gérant d’immeuble 57 rue des Archives. C’est là qu’il fait la connaissance de « mamy » avec laquelle il monta une entreprise d’élevage de poulets en 1929 à La Loupe. L’affaire dû à nouveau échouer. L’arrière grand-père UGON ayant travaillé au Gaz de France à Tours, cela permit à notre grand père Jules d’être admis alors au Gaz de France également, car cet organisme recrutait en priorité les enfants de ses employés. Il y fût « allumeur de réverbère » jusqu'à sa retraite.

Grand-Père(que l’on appelait « Pépère ») avait des notions d’anatomie apprises à l’école de Médecine avec Mémé Marie, notre grand-mère. Il était très connu comme « Rebouteur » à Neuilly-Plaisance, ou il exerça pendant sa retraite, notamment auprès des sportifs des environs. (Je me souviens personnellement de catcheurs venant se faire remettre des articulation démises après les match.) Pour ma part, Pépère a été le seul capable de me rendre l’usage normal de mon pouce droit luxé lors d’une chute, alors que j’avais environ 8 ans. Ses manipulations s’effectuèrent sans douleur, alors que je souffrais de ce pouce depuis une intervention chirurgicale.

 



Repost 0
4 mars 2007 7 04 /03 /mars /2007 21:41
Ma grand-mère paternelle est née Levointre

La famille Levointre avait émigré en Angleterre, à Londres. Tous les ans, il rentrait en France pendant les vacances, à Calais. Il logeait chez des amis de la famille qui s’appelaient DE DULLE.

Après être rentré en France, il s’est lancé dans la photographie, dans un atelier rue Bréat. Il avait, en effet préssenti la fin de son métier de graveur et anticipé le changement technologique. Il a fini sa vie paralysé (rue Bréat) et son matériel a été déposé chez un brocanteur. Son épouse a fini sa vie chez les petites soeurs des pauvres, rue de Varize.

 


 

Repost 0
Published by Marie-Suzanne (c'est moi !) - dans Pierre Ugon - son histoire - ses inventions
commenter cet article
27 février 2007 2 27 /02 /février /2007 22:35


Repost 0
Published by Marie-Suzanne (c'est moi !) - dans Pierre Ugon - son histoire - ses inventions
commenter cet article