Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

who I am ?

Rechercher

Vu par ci, par là...




....................

Rubriques

20 décembre 2009 7 20 /12 /décembre /2009 17:00
Japanese puzzle ou losanges japonais ou les diamants d'Anvers ? Connaissez-vous ce patchwork ?

J'ai trouvé un modèle pour dégourdir mes doigts et pour aider des copines qui ont envie d'en faire un. Si j'ai bien compris,
Je crois que le montage demande beaucoup d'attention  !

Evidemment, je vais faire des photos de chaque étape pour faire un pas à pas détaillé.

J'ai essayé de trouver sur internet des photos de cet ouvrage. En auriez-vous ? Pourriez-vous nous dire sur quel blog nous pouvons en voir ? Si vous en avez fait un, seriez vous d'accord pour m'envoyer une photo sur  blogmsc@gmail.com avec votre autorisation de le faire paraitre ? Voilà, c'était mon petit mot en ce dimanche soir .

Et maintenant, j'attends de vos nouvelles avec impatience ! Cela ne m'empêchera pas de me mettre au travail !

SPECIALE DERNIERE : Le début du tuto est

 

Repost 0
29 avril 2007 7 29 /04 /avril /2007 17:33
Donc, si vous m'avez suivi depuis le début (sinon, je vous invite à aller lire le début de l'histoire, dans la même rubrique),  mon croquis est colorié : un anneau central bleu (la terre) et un annerau rouge, un blanc, un rouge et un noir pour représenter les 4 races principales. Une grande planche de 160 cm x 160 cm recouverte d'un grand morceau de coton gratté (ce qui permet aux petits morceaux de ne pas glisser) Il existe des tissus spéciaux qui permettent aux morceaux d'adhérer même quand la planche est verticale... je n'en avais pas ! Le coton était gratté et moi je me  grattais la tête pour savoir par où j'allais commencer !!!! Le plus simple m'a paru de monter mon anneau bleu pour me construire déjà un point de repère.
Sur le côté de la planche, j'avais positionné de petits paquets de triangles de tissus, rangés par couleur. L'un d'eux se détachait du lot (il en faut toujours un !!!) car il portait l'inscription "together" (ensemble) sur un fond blanc et donc me paraissait tout indiqué pour occuper la place centrale !  C'était le crie de ralliement !
Voilà,  le montage du motif pouvait commencer. Chaque morceau  semblait attendre gentiment que je lui attribue un petit coin lui garantissant de bien s'entendre avec son voisin... d'autres acceptaient de faire le lien entre deux groupes, d'autres  un peu sauvages, préfèraient  attendre pour se fondre dans l'ensemble enfin. Il y avait aussi ceux qui se trouvaient laids  et donc  se faisaient prier pensant ne pas avoir leur place à côté des plus beaux  !!!  Décidément mon thème me plaisait bien et je me racontais plein d'histoires au fur et à mesure.

La mise en place  des 999 morceaux ne se fit pas en un jour !
Elle a même duré plusieurs semaines avec des moments de découragement... Mon entourage me disait "oh la la... dans quoi tu  t'es embarquée"  "à quoi ça sert de faire ça ?"  "c'est un truc de fou" si bien qu'à mi parcours,  un soir tout vola en l'air. ça m'arrive rarement mais  ça m'a fait du bien ! et là mon entourage m'a dit... "ba pourquoi t'as fait ça ! "  "ça avait l'air de te plaire  !" En fait, j'ai réalisé que je m'étais engagée  à produire quelque chose pour une expo... alors , il me fallait aller jusqu'au bout... et d'ailleurs j'étais contente de le faire !
J'ai donc repositionné mes petits triangles, cherché les couleurs qui me manquaient. et les voilà sur la planche avec encore quelques petits triangles qui se promènent sur le côté.















C'est une fois que tous les morceaux furent en place que j'ai procédé à l'assemblage, ligne par ligne, de façon à avoir de belles intersections.
Et voilà, au gré des jours, en travaillant régulièrement tous les soirs (excellent déstressant) , l'ouvrage était d'un seul tenant. Il manquait un morceau ! Et bien oui, comment vous auriez fait pour mettre 999 triangles et  non 1000...  Les coins devaient être symétriques  ou trouver une idée.

Et bien, il est vrai que dans tous ces ouvrages de ce type nous mettons un peu de notre âme. Ces ouvrages nous accompagnent de longs mois au gré des évènements... et bien le 1000ème triangle a été juste dessiné en transparence pour représenter  un être cher qui venait de partir ... juste son initiale rappelle qu'elle est quelque part dans l'univers !

Voilà,  je décidais ensuite de faire un matelassage assez simple mais  voulant signifier que tout part du coeur !

Je vous ai tout dit au sujet de cet ouvrage que j'ai terminé en février 1997.
En patchwork, le temps n'a pas d'importance...  Bien sûr se fixer quelques échéances n'est pas mauvais, mais je vous assure que se lancer dans un travail long est extrêment enrichissant !



Repost 0
24 avril 2007 2 24 /04 /avril /2007 08:19
Nous étions donc restés sur le croquis que je venais de faire pour concrétiser mes idées.


La phase suivante fut bien sûr de faire quelques essais de coloriage  de façon à pouvoir placer mes petits morceaux  en suivant le modèle .

J'allais pouvoir envisager de travailler avec mes petits triangles que j'avais soigneusement découpés en tenant compte des motifs  :




une petite paire de ciseaux....




un petit zozio.....



des petits bouquets de fleurs bien centrés.... des  rayures bien parallèles  à l'un des côté du triangle.... aucun tissu uni !

Pour effectuer ce travail, j'avais fabriqué mon gabarit dans du rhodoid transparent ce qui me permettait évidemment de bien visualiser mes motifs.

Ce travail a évidemment été assez long mais très agréable.  Il nécessitait d'observer soigneusement les motifs, le graphisme des tissus. Quelle richesse ! vous imaginez ?

La prochaine fois, nous allons pouvoir  monter le puzzle ! 
Regardez donc ICI
Repost 0
15 avril 2007 7 15 /04 /avril /2007 17:40
Pour continuer l'histoire du charm quilt que j'ai réalise (ne serait-il pas dans mon album ?) me voici donc avec l'épisode "Recherche de tissus". En fait, cette étape a été très simplifiée grâce à une excellente idée des organisatrices. La voici :

Chacune des personnes inscrites devait participer à un échange prévu lors d'une réunion fixée une dizaine de mois avant l'exposition. Cet échange consistait, pour chaque participante, à préparer 80 lots (nombre d'inscrites au challenge) . Chacun de ces lots devaitent être constitués de 6 carré de 6 x 6 cm taillés dans 6 imprimés différents" et porter une étiquette avec notre nom.
J'ai donc  découpé des petits carrés (aux ciseaux, à l'époque car je ne connaissais pas encore le cutter) et préparé mes 80 petits paquets les considérant chacun comme des petits lots très précieux et je les avais délicatement rangé dans une boite à chaussures comme cela nous avait été demandé !
Le jour de la réunion, je suis donc arrviée avec cette boite  pleine et une boite à chaussures vide comme cela nous avait été demandé également... Pour ce genre de choses, je suis très docile !

En arrivant, une rangée de tables était prête à accueillir toutes les boites pleines qui ont été soigneusement alignées et nous fumes invitées à faire une farandole autour de la table et de prélever un petit paquet dans chacune des boites pour les déposer dans notre boite vide....

Vous imaginez toutes ces "Madames"  à la queue leu leu... circulant lentement pour respecter ces 80 petites étapes de ravitaillement ?

La suite ne fut pas triste non plus car sitôt la "cueillette" terminée, chacune s'est assise sur la chaise qu'elle trouvait et s'est mise à fouiner dans sa boite pour découvrir  et apprécier chacun des petits morceaux. Nous avions récolté  480 tissus différents.. Le mouvement des doigts fébriles pour "feuilleter" ces petits morceaux, les cris d'exclamation traduisant l'admiration devant tel ou tel imprimé créa une ambiance que je n'oublierai jamais.


Peut-être que ce récit vous donnera une idée d'animation dans votre  région !

Voilà, dans les prochains jours, je continuerai cette petite histoire en vous relatant la façon dont j'ai travaillé !

La suite de l'histoire est ICI

Repost 0
13 avril 2007 5 13 /04 /avril /2007 16:23
Chaque  patchwork, chaque  création textile a sa petite histoire et ses petites histoires.

Mais, tout d'abord, qu'appelle-ton un "charm quilt" ?. Il s'agit d'un patchwork constitué de 999 morceaux  tous de forme rigoureusement identique mais chacun taillé dans un tissu différent !

Il y a quelque temps, la délégation de Vincennes, en vue d'une exposition sur le thème du charm quilt avait lancé un défi à toutes les adhérentes. Il s'agissait donc de  concevoir un panneau sur le sujet de notre choix.  La forme de chaque morceau  devait s'inscrire dans un carré de 6 cm par 6 cm.
Nous avions un an pour le réaliser....

Vous  imaginez-vous  partir à la recherche  de 999 tissus ?
Quel motif choisiriez-vous ? Quelle forme de gabarit  vous permettrait de réaliser votre sujet ?

Et bien, pour aujourd'hui, je vous laisse avec ces petites questions... et dans un prochain article je vous raconterai  comment j'ai travaillé !
A bientôt donc !
 
Repost 0
27 mars 2007 2 27 /03 /mars /2007 07:07

Bonjour à toutes  (et tous, peut-être !)


A la demande  de quelques unes qui ont eu bien raison de se manifester pour réclamer, je reviens donc avec mon petit tablier pour vous expliquer comment je l'ai réalisé. En fait, l'idée n'est pas que vous décalquiez un motif mais que vous l'observiez et que vous puissiez le reconstruire vous-même en apportant vos petits grains de fantaisie qui seront évidemment dans le choix des tissus mais aussi dans  quelques petites variantes du motif proposé.  Rechercher des effets avec des coloriages peut- être une façon de travailler.

Tout d'abord, j'ai dessiné la forme de mon tablier sur un papier journal en y centrant un carré (le motif à venir). Vous pouvez donc changer la forme aussi.... J'ai donc déterminé mes dimensions  en fonction de ce patron. Alors que vous fassiez une taille 36 ou 54... pas de problème.....
Pour ce faire, j'ai d'abord évalué la grandeur de mon carré sur moi. Je l'ai dessiné sur le  journal et avec de grands  couvercles j'ai dessiné mes  arcs de cercle pour  avoir mes gabarits extérieurs. Suis-je claire ?

Donc voici le motif :Pour   les débutantes (et pour les autres aussi quelque fois) je reviens sur l'importance de placer des flèches sur chacune des formes pour bien situer le droit fil. Manifestez vous si vous souhaitez que je vous mette le schéma avec les flèches .
Relisez bien mes explications sur les séquences d'assemblage et n'hésitez pas à venir poser vos questions. Tout le monde peut profiter des réponses...

Maintenant j'attends avec impatience vos impressions pour continuer de façon utile !
Très bonne journée !


Repost 0
24 octobre 2006 2 24 /10 /octobre /2006 06:32

 

 

Sur le schéma ci-dessous, des flèches indiquent la position "idéale" du droit fil. Bien sûr, si vous "jouez avec des motifs, des rayures, des écossais, ceux ci auront la priorité. Mais comme je le dis dans la rubrique "droit fil, biais", votre ouvrage aura beaucoup plus de tenue dans le temps si vous respectez cette règle.

Lorsque vous allez préparer vos gabarits, identifiez les avec une lettre et le sens du droit fil et à côté de votre maquette listez les en indiquant le nombre nécessaire et les couleurs choisies.

 

 

 

 A x 5 blanc

B x 4 vert

C x 4 blanc

 

Pour dessiner les gabarits, Utilisez un crayon très bien taillé ou un critérium. (La précision est un gage de réussite)

Pour ce genre de travail appelé "piécés, vous pouvez préparer les gabarits dans du papier fort, du carton ou du rhodoid que vous trouverez dans les boutiques spécialisées.

 

Pour la découpe, si vous êtes habile avec un cutter, la découpe sera plus précise.

 

Vous préparerez deux sortes de gabarits :

1)   Gabarits coutures comprises (0,5 cm) qui vous donneront les lignes de coupe

 2)   Gabarits sans les coutures qui vous donneront les lignes de couture

 

Repost 0