Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

who I am ?

Rechercher

Vu par ci, par là...




....................

Rubriques

20 juillet 2013 6 20 /07 /juillet /2013 06:49

Le temps de l'été est souvent le temps de faire le point tout en faisant des points, bien sur).

Une de mes visites d'expo fut celle de l'Amour du fil à Nantes. Comme beaucoup, je ne fus pas déçue. Aujourd'hui, je vous invite à admirer la qualité du matelassage des Dear Jane exposés. Que ce soit à la main ou à la machine, la perfection n'était pas loin ! Les photos ne sont pas parfaites mais je crois qu'elles vous permettront tout de même de coller votre nez contre ces magnifiques ouvrages venus du monde entier et dont parle le Quiltmania de l'été !


MATELASSAGE-DEAR-JANE-0117.JPG

 

MATELASSAGE-DEAR-JANE-0132.JPG

 

 

MATELASSAGE-DEAR-JANE-0141.JPG

 

 

MATELASSAGE-DEAR-JANE-0126.JPG

 

MATELASSAGE-DEAR-JANE-0140.JPG

 

MATELASSAGE-DEAR-JANE-0149.JPG

 

 

MATELASSAGE-DEAR-JANE-0160.JPG

 

MATELASSAGE-DEAR-JANE-0166.JPG

 

MATELASSAGE-DEAR-JANE-0164.JPG

Alors, qu'en pensez vous ?Je reviendrai vous présenter quelques autres photos avec la complicité de Christiane (de Naintre, bien sur !)


A bientot 

 

Repost 0
22 décembre 2009 2 22 /12 /décembre /2009 15:00

Quand la question d'une lectrice pourrait être posée par d'autres, je réponds par un petit article en brodant un peu !!!!!!!!. Isabelle vient de me contacter car elle n'a toujours pas passé sa commande au Père Noël ! Or, le métier à matelasser sur lequel je travaille (quand je travaille, hum !) la titille !!!!!!!!!! Elle aimerait savoir si j'en suis contente OUI. Soulage-t-il le dos et le bras OUI (mais pas les doigts !)  Où peut-on se le procurer et combien coute-t-il ? (le père Noël aime bien avoir tous ces éléments pour lui faire gagner du temps !) La réponse est

LA !


Pour me voir travailler, c'est gratuit et  c'est

ICI

et tous les articles dans la rubrique matelassage !

Cette fois, je vais finir mes valises......à bientôt ! Je ne pars pas longtemps alors vous pouvez continuer à me poser vos questions.
Repost 0
20 avril 2009 1 20 /04 /avril /2009 06:50
Ce matin, avant de retourner à ma broderie (après un peu de ménage...un peu de cuisine)... je viens répondre à un long commentaire de Carodechocolat (une lectrice assidue qui vent de sortir timidement de l'ombre) . Ce commentaire mérite une longue réponse.

Tout d'abord, sa situation de patcheuse isolée n'est pas isolée (répétition voulue !pour els puristes ! et c'est une des raisons principales pour laquelle ce blog existe ! Donc je me réjouis quand je sais que celles qui ne peuvent intégrer un club pour des raisons d'horaires incompatibles, de mobilité réduite, d'éloignement ou tout simplement d'absence de club trouvent un peu ce qui leur manque au Crazy blog saloon !

D'ailleurs, en ce qui me concerne, vous ne pouvez pas savoir tout ce que j'ai appris grâce à Monique, Christiane, Marie-Christine, Fafa, Eliane (Coupaillon), Joelle, Françoise, Francine, Claude, et bien d'autres que ce soit au niveau des aiguilles que de l'informatique . Les échanges, leurs blogs me permettent d'avancer au gré de mes envies et de mes possibilités.

Après ce petit couplet, parlons de matelassage dans la couture. Regardez donc d'abord cette photo.
Vous allez me dire "Ah ba ce n'est pas du matelassage dans la couture". Vous avez raison !

Vous voyez ici que l'aiguille va être plantée à environ 0,5 cm du bord. Si je vous montre un matelassage où je plante l'aiguille dans la couture, il est certain que l'on ne verra pas les points. Le matelassage dans la couture est un avantage pour les débutantes. Il est également est intéressant quand il s'agit de tout petits morceaux car il vont prendre un peu de gonflant.

Petit conseil : si vous faite un matelassage dans la couture, veiller à  le faire  du côté où la couture n'est pas rabattue. C'est beaucoup plus facile.

Voilà donc... l'espace discussion est ouvert, comme d'habitude. Et si vous voulez vous rafraichir la mémoire en retournant voir les précéents articles..... le petit geste magique...
CLIC

Merci à toutes pour tous ces bons moments de détente que vous me faites passer



Repost 0
11 janvier 2009 7 11 /01 /janvier /2009 15:10
Photoshop est un logiciel de retouche photo assez complet. C'est vrai, il  faut s'y habituer. Ce soir,atteinte par une petite scrabouille appelée aussi "gastro", me voilà sous une couverture à surfer sur internet sur le thème "Illustration, illustrateur" et d'aventure en aventure me voilà  sur un site sur lequel j'e viens de passer un petit moment et j'y retournerai. Le voilà .....


Ce logiciel  permet de traficottter des photos à sa guise et donc de rendre créatif. Voici un petit effet que l'on peut obtenir .... ça peut même donner une idée de dessin de matelassage............ Vous ne trouvez pas ?



Repost 0
22 juillet 2007 7 22 /07 /juillet /2007 07:08
Vous avez été nombreuses à apprécier mon article vous décrivant la technique du matelassage... (ici) . Evidemment, j'en suis heureuse et cela m'encourage à poursuivre........

Avant de commencer ma série d'articles  dans lesquels je vais vous montrer  les blocs du Dear Jane au fur et à mesure du matelassage voici encore quelques précisions concernant cette technique.
Vous avez vu mon beau métier à matelasser (réalisé par mon grand-frère). 
Il existe aussi des cerceaux "mobiles". Il y en a des ronds et ovales en bois et il y en a des carrés" démontables" en plastique. Je dois dire qu'en ce qui me concerne je préfère les cercles en bois beaucoup plus agréables  (pour moi) à manipuler si j'ai les mains un peu moites et plus faciles à orienter de façon précise.

Pour matelasser, la position des épaules est extrêment importantes. Donc, pour de longues séances de matelassage j'ai appris à caler mon cerceau sur un bord de table comme vous le voyez sur les photos............ Mon petit ventre est évidemment un gros avantage !!!!!

Je cale mon cerceau



et mes mains sont libres.......




Dernier petit conseil sur ce sujet : levez-vous et relaxez votre dos toutes les demi-heures environ. Vous éviterez ainsi de  mauvaises surprises au niveau de votre dos !

Bonne journée.................

Repost 0
18 juillet 2007 3 18 /07 /juillet /2007 06:37
La richesse de vos commentaires d'hier m'a  émue...merci à toutes celles qui sont passées par là et ont pris le temps de faire part de leur expérience...

Cet article 
est principalement destiné à celles qui n'ont, autour d'elles, personne pour leur montrer les principes essentiels du matelassage.  J'ai eu la chance de connaitre Sophie Campbell et d'apprendre avec une de ses amies, Gisèle Canaux........ toutes deux transmettaient ce savoir avec beaucoup de passion et de délicatesse.....

Le matelassage appelé aussi quilting s'apprend en regardant faire et en s'entrainant un peu tous les jours une petite demi-heure (au début).

Il peut se pratiquer en groupe (chez les Amish par exemple, un groupe de femmes se rassemble autour d'un seul et même quilt pour le matelasser.  Le métier à matelasser est alors  adapté à ce genre de travail. C'est un moment de papotage !!!!!! )

Il peut aussi se pratiquer seul, en écoutant de la musique, les oiseaux.........ses pensées  (voir le joli commentaire de Michèle dans l'article précédent)
 
Au début, la régularité et la petitesse des points peut effrayer. Le principal est la régularité..... avec l'habitude, la taille des points se réduira.

La particularité du matelassage............ c'est surtout le mouvement de l'aiguille. C'est cela qu'il va falloir acquérir....c'est là où réside la difficulté...mais elle n'est pas insurmontable....croyez moi, je ne suis pas spécialement habile mais j'avais tout simplement envie !

En quoi consiste-t-il donc ? Le matelassage va donc consister à coudre ensemble trois épaisseurs : le dessus (ouvrage), le molleton, le dessous.
La qualité du molleton est importante...passer des heures et des semaines à quilter  avec un molleton tapissier......... va vous créer des déceptions énormes lors du lavage !!!!!!!!!!!!!!!
Abordons maintenant la technique.

Pour démarrer, je vous précise qu'aucun noeud ne doit se voir. donc,   voilà comment commencer........vous passer votre fil entre les deux premières épaisseurs comme ci-dessus.....



ci-dessous, vous apercevez le noeud....





Vous tirez un petit coup sec pour faire passer le noeud à l'intérieur du "sandwich" (c'est ainsi qu'on l'appelle !!!).




Vous coupez le petit morceau de fil qui dépasse.
COUIC !



et voilà............. c'est propre (un peu flou mais je pense que vous voyez quand même)

Maintenant les deux mains vont être occupées.

Je suis droitière...donc ma main droite  sur le dessus du travail va conduire  l'aiguille, et la main gauche sera placée sous le travail pour gérer l'épaisseur...vous allez voir (j'espère !).



On démarre............... vous constatez que j'utilise un dé spécial (le bout est creux et non bombé). Regardez.......




l'index est en l'air ! (pour vous faire coucou !) Le majeur enfonce l'aiguille verticalement à travers les trois épaisseur. 


Avec votre index de la main gauche, vous bloquez la pointe de votre aiguille....voilà ce qu'il se passe dessous......








et voilà d'ailleurs l'état de mon doigt...qui se corne au fur et à mesure. Il existe une astuce que Christiane va peut-être pouvoir nous expliquer dans les jours prochains.






Dès que l'aiguille, pique votre index vous la remontez comme ci-dessus en creusant un peu votre tissu avec votre pouce qui va donner la longueur du point.....





Dès que l'aiguille, pique votre index vous la remontez comme ci-dessus en creusant un peu votre tissu avec votre pouce qui va donner la longueur du point..... et on repart verticalement........vous voyez ?




Là est la particularité du matelassage. En aucun cas vous ne devez conduire l'aiguille comme si vous faisiez un simple point avant. Le gonflant...l'effet gaufré ne sera réussi que si vous  traversez votre ouvrage perpendiculairement à l'ouvrage...........



Je fais remonter mon aiguille...observez la position du pouce....



Puis je tire l'aiguille. Au début on fait un point à la fois, puis on en met deux sur l'aiguille.....les grandes expertes, quand l'épaisseur du sandwich n'est pas trop importante, mettent  six points sur l'aiguille  (aiguille à quilter n° 9)
et je repars..................






Un autre point  est très  important....la tension du fil. En ce qui me concerne , je fais un noeud à chaque changement de direction, au ras du tissu (et je tire un petit coup pour le faire passer à l'intérieur de l'ouvrage) Ce petit noeud va permettre de réguler la tension du fil.  D'autre part, si vous  devez  défaire une partie de votre matelassage les petits noeuds vous permettront de ne pas avoir à défaire de trop grandes longueurs.

Pour un premier travail de matelassage, commencez sur une petite pièce, pour un coussin par exemple...l'envers ne se verra pas..... je vous parlerai  de la tenue du cercle à matelasser dans un prochain article.  je crois vous avoir donné/montré les bases de ce travail......
Joelle, qu'en penses tu ? Est-ce clair ? J'ai besoin de ton avis.........

Que les expertes n'hésitent pas à intervenir  !
Que les débutantes  disent ce qu'elles ne comprennent pas !

 Tout au long du matelassage de mon Dear Jane, j'aborderai d'autres  aspects tels que le rôle utilitaire, l'intérêt esthétique  déjà un peu abordé dans certains de vos commentaires..............

Je  commencerai à vous montrer mes premiers blocs matelassés en fin de semaine.............. en attendant, j'attends  vos réactions ............ Je souhaite vraiment que cet article vous aide à découvrir cette technique si elle suscite votre curiosité !

N'hésitez pas à me laisser un petit commentaire  !

Très bonne journée !
Repost 0