Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

who I am ?

Rechercher

Vu par ci, par là...




....................

Rubriques

5 avril 2007 4 05 /04 /avril /2007 07:33

 Lorsqu'un ouvrage est terminé d'assembler,  il n'y a plus qu'à le matelasser !  et ce n'est pas le plus simple !

L'apprentissage de cette technique consiste surtout à acquérir un coup de main. Il ne s'agit pas de faire des petits points avant comme en couture traditionnel. Un dé spécial, la tenue de l'aiguille, le maintien de l'ouvrage doivent vous permettre de faire passer votre  fil  à travers votre "sandwich" perpendiculairement à  l'épaisseur  (ouvrage + molleton + doublure). C'est ainsi que vous obtiendrez un gaufrage  intéressant.
Pour apprendre, ma chère cousine, un jour de juillet 197...(j'me souviens plus...)  m'a  apporté un petit kit. Il s'agissait d'un motif représentant un canard... je partais en vacances en Dordogne .. et donc elle m'offrait une petite occupation pour les  longues soirées  d'été. Evidemment, au début, mon matelassage n'était pas terrible mais au fur et à mesure je voyais mon canard prendre vie. Surtout au moment de faire le contour de l'oeil . Le voilà qui gonflait et me regardait de façon plus insistante ! C'est ainsi que j'ai découvert l'intérêt décoratif de cette technique. Il me semblait que l'ouvrage jouait avec la lumière.

En fait, on peut dire que le matelassage a trois raisons d'être principales. Il donne de la solidité (plus de tension sur les coutures puisque tout est maintenu) , il évite le repassage lorsqu'il assez dense et il est décoratif.


Pour son effet décoratif, je vous présente  un ouvrage "ya ka dansé" que j'ai réalisé à l'occasion d'un challenge organisé par la délégation France-Patchwork de Vincennes, il y a quelques années. Je vous raconterai son histoire dans les prochains jours.



 

 

Vous pouvez observer ici que le matelassage  modifie la surface de l'ouvrage : un dessin s'inscrit en creux. Il crée des zones d'ombre et de lumière tandis que tout le reste est mis en relief.






Il me semble qu'on voit trop d'ouvrages matelassés uniquement dans la couture... le matelassage est vraiment un acte créatif !

Si ce sujet vous intéresse, cliquez ICI

 







Partager cet article

Repost0

commentaires

:0091: lili :0010: 06/04/2007 19:04

je suis baba, en te lisant je ne pensais pas un tel effet, ton tissu est devenue vivant et la danseuse africaine est devenue merveileuse, c'est une belle technique
 
Pascal, pleins de chocolat,
nous avons un super temps, ensoleillé et sans vent, cela va t être un bon week enk de détente, profites en bien. bisous

LAVANDE 05/04/2007 20:25

Bonsoir Depuis une petit semaine j'ai appris plein de chose sur le patch. Merci de partager tous ces expériences, ces réflexions.....
Amicalement

Marie- Suzanne CHARLOT-UGON 06/04/2007 11:30

Je suis très contente de savoir que mes articles te permettent d'avancer dans ton apprentissage du patch... à très bientôt Marie-Suzanne

Katara 05/04/2007 14:34

Merci pour le café Marie-Suzanne ! Drôlement bien réussi la mise en relief de ta danseuse, surtout à la base des pieds (encore un mandala lol)... biseskatara

Marie- Suzanne CHARLOT-UGON 06/04/2007 11:32

Il faut croire que le virus du mandala  est insidieux ! Attention aux très longues incubations...  surtout quand on a mis les pieds dedans !

china 05/04/2007 11:35

^^ heyyyyyy un p tit bisou tu es plus reguliere que moi ^^
j espere que ca va pourtoi
bises
china