Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

who I am ?

Rechercher

Vu par ci, par là...




....................

Rubriques

20 avril 2009 1 20 /04 /avril /2009 06:50
Ce matin, avant de retourner à ma broderie (après un peu de ménage...un peu de cuisine)... je viens répondre à un long commentaire de Carodechocolat (une lectrice assidue qui vent de sortir timidement de l'ombre) . Ce commentaire mérite une longue réponse.

Tout d'abord, sa situation de patcheuse isolée n'est pas isolée (répétition voulue !pour els puristes ! et c'est une des raisons principales pour laquelle ce blog existe ! Donc je me réjouis quand je sais que celles qui ne peuvent intégrer un club pour des raisons d'horaires incompatibles, de mobilité réduite, d'éloignement ou tout simplement d'absence de club trouvent un peu ce qui leur manque au Crazy blog saloon !

D'ailleurs, en ce qui me concerne, vous ne pouvez pas savoir tout ce que j'ai appris grâce à Monique, Christiane, Marie-Christine, Fafa, Eliane (Coupaillon), Joelle, Françoise, Francine, Claude, et bien d'autres que ce soit au niveau des aiguilles que de l'informatique . Les échanges, leurs blogs me permettent d'avancer au gré de mes envies et de mes possibilités.

Après ce petit couplet, parlons de matelassage dans la couture. Regardez donc d'abord cette photo.
Vous allez me dire "Ah ba ce n'est pas du matelassage dans la couture". Vous avez raison !

Vous voyez ici que l'aiguille va être plantée à environ 0,5 cm du bord. Si je vous montre un matelassage où je plante l'aiguille dans la couture, il est certain que l'on ne verra pas les points. Le matelassage dans la couture est un avantage pour les débutantes. Il est également est intéressant quand il s'agit de tout petits morceaux car il vont prendre un peu de gonflant.

Petit conseil : si vous faite un matelassage dans la couture, veiller à  le faire  du côté où la couture n'est pas rabattue. C'est beaucoup plus facile.

Voilà donc... l'espace discussion est ouvert, comme d'habitude. Et si vous voulez vous rafraichir la mémoire en retournant voir les précéents articles..... le petit geste magique...
CLIC

Merci à toutes pour tous ces bons moments de détente que vous me faites passer



Partager cet article

Repost 0

commentaires

elie 04/11/2011 19:12



Bonsoir,


Absolument ! le principal c'est le plaisir !! et je suis d'accord avec toi sur les points techniques (position de l'aiguille, coutures...). Mais mon expérience (et les commentaires le prouvent)
c'est que le matelassage crée souvent une appréhension. L'idée c'est de faciliter la première approche pour ensuite affiner la technique et les réalisations.


Cordialement,


 


 



Mariezanne 05/11/2011 09:37



Si tu as envie de m'envoyer une photo d'un ou plusieurs de tes couvrages, je serai ravie de les montrer. Merci beaucoup Eliane de ton échange. A bientôt



Elie 02/11/2011 19:46



Je viens de trouver cet article (en cherchant des motifs de matelassage...).J'ai appris à matelasser toute seule (comme une grande!) et en m'aidant de quelques livres, il y a longtemps. Aussi je
trouve les photos très explicites.Si au début le matelassage était l'étape la plus difficile du patchwork, c'est aujourd'hui ma partie préférée dans la réalisation de l'ouvrage...


Si je puis me permettre :pour débuter, il est plus facile de quilter hors couture. Il y a généralement moins de d'épaisseur (pas de retour de couture) et l'aiguille passe plus facilement. Ne pas
oublier que ce qui compte c'est la régularité des points, pas la grandeur !


Ensuite : il est aussi plus aisé de faire point par point et de tirer le fil tous les 10 points, que de tenter de mettre 6  points sur cette toute petite aiguille !


Et pour finir : détendre le tissu dans le tambour ! le passage de l'aiguille est plus facile et le travail est confortable.


Bien à toutes !


 


 


 



Mariezanne 03/11/2011 08:12



Bonjour Eliane,


je te remercie d'avoir pris le temps de nous faire part de ton expérience. A ton long commentaire je répondrai tout d'abord que le principal est que tu y prennes du plaisir (comme moi d'ailleurs)
et que, comme tu le dis, le résultat soit bien. Un beau matelassage est un matelassage régulier, comme tu l'écris, qui donne du gonflant aux motifs de l'ouvrage.  L'importance de faire
pénétrer l'aiguille bien verticalement à travers les trois couches et la tension du fil sont la condition de la réussite. Bien sur, on peut faire point par point mais quand on matelasse un dear
jane si l'on arrive (un peu d'entrainement suffit) à manipuler son dé correctement pour obtenir au mois 4 ou 5 points, c'est un peu plus rapide.


Il y a un point technique sur lequel je ne suis pas tout à fait d'accord avec toi. Le matelassage dans la couture est le plus facile si on l'aiguille est palcée du côté ou le tissus d'assemblage
n'est pas rabattu. En patchwork, il n'est pas recommandé d'ouvrir les coutures (comme en couture vestimentaire) car avec le temps le moleton peut passer entre les tissus.


 En ce moment le matelassage est d'actualité sur mon blog puisque je montre mes blocs matelassés au fur et à mesure de mon avancée.


Merci encore pour ta participation.



sandy 20/04/2009 10:49

bonjour     je découvre votre site, je n'ai pas encore tout lu mais je dois dire ......................qu'il me plait !     je sens qu'en tant que débutante dans le monde du patchwork,je vais apprendre beaucoup de choses.    je reviendrais vous lire complètement.@bientôtsandy

pochon 20/04/2009 09:30

merci de ces conseils précieux pour une débutante en quilt

Annick 20/04/2009 04:48

bon,je ne "patche" pas non plus!j'ai gardé un tas de bouts de tissus...mais j'ai tellement autres choses à faire!faut faire un choix!bon début de semaine ,bisous!