Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

who I am ?

Rechercher

Vu par ci, par là...




....................

Rubriques

20 avril 2007 5 20 /04 /avril /2007 12:36

Je vous présente aujourd'hui le pôle d'accompagnement psycho- social récemment mis en place depuis environ trois ans dans une ville de banlieue parisienne. Une réflexion  constante de l'équipe permet de s'adapter au fur et à mesure des besoins et des  modifications des caractéristiques du groupe.

J'y vis une tranche d'histoire professionnelle fabuleuse. C'est pourquoi j'éprouve le besoin de vous décrire un peu ce qu'il s'y passe. 

 Les publics concernés sont de plusieurs types :


  1. Des femmes au foyer dépourvues d'autonomie en raison de leur impossibilité à communiquer en français, désireuses de sortir de leur isolement, de parvenir à suivre leurs enfants dans leur parcours scolaire et à terme de travailler
    • Des personnes encore trop fragilisées pour intégrer un dispositif d'apprentissage "rigide" (Difficultés à respecter les horaires, organiser la prise d'informations, se concentrer, à fournir un effort régulier et soutenu…)

    • Des adultes sans projet professionnel, de plus de 55 ans mais soucieux d'acquérir une autonomie leur permettant d'être des citoyens responsables.
    • Ce pôle ne se substitue donc en aucun cas à des structures existantes d'accompagnement socio-professionnels ou de formation. Il s'agit d'un sas de sortie de l'isolement dans lequel ces publics sont souvent enfermés depuis plus ou moins longtemps (quelquefois depuis plusieurs années), destiné à les accompagner dans leur démarche volontaire d'intégration dans la société française.

       Plusieurs types d'actions sont menés conjointement : Accueil, accompagnement vers l'intégration, orientation (administrative, juridique, médicale…)


      Dans le cadre de ces actions, deux types d'ateliers dits d'expression en langue française, sont organisés :



         L'un " apprendre à apprendre" vise surtout à restaurer l'image qu'ils ont d'eux-mêmes et sur leur environnement en rétablissant leurs compétences cognitives souvent "enfouies" en raison des épreuves lourdes qu'ils ont subies (guerre, maladie, déracinement…) et par une remise à niveau des savoirs de base oubliés ou non acquis ainsi qu'à développer la capacité à échanger avec les autres. Cet atelier est animé par une formatrice diplômée, spécialisée en médiation cognitive qui utilise principalement la méthode PEI (Programme d'Enrichissement Instrumental) et l'explicitation. Pour les publics en situation d'illettrisme ou non-francophones, leur première attente est l'acquisition des compétences langagières indispensables. Le PEI est un excellent outil pédagogique pour faire face à la problématique de ces publics et susciter chez eux l'envie de prendre le chemin de cours plus scolaires. Les supports utilisés vont permettre d'encourager l'expression, de l'améliorer tout en restaurant/développant les compétences de base.

        L'autre "vie quotidienne et culture"a pour objectif principal de développer les connaissances indispensables à la compréhension de leur nouvel environnement. Cet atelier est animé par un permanent du centre social et un formateur bénévole, qui travaillent en collaboration très étroite avec la formatrice de l'autre atelier.

       

      Ces deux ateliers sont également des lieux d'écoute et d'orientation vers des professionnels adaptés (juristes, écrivain public, services sociaux…). Ils nécessitent une grande capacité d'adaptation de la part des intervenants.

       
      La participation à ces ateliers n'est pas limitée dans le temps pour permettre à chacun de retrouver les repères nécessaires à leur bonne insertion.

       

       

      Pour ces publics, la participation à des ateliers au sein desquels la pratique de la médiation cognitive est la méthode pédagogique principale, augmente leurs chances de réinsertion en leur donnant, voire en restaurant, des compétences transversales indispensables. Les participants à ces ateliers vont donc progressivement acquérir ou retrouver des repères structurants, des compétences facilitant leurs actions dans des situations variées et renforçant leur autonomie.

      La médiation cognitive en groupe va leur permettre de :

       
      - retrouver le chemin de la réussite (l'erreur est utilisée comme outil),

        - de se remotiver,

      - de se réintroduire naturellement dans l'échange avec les autres, donc d'élargir leur champ social.


       CARACTERISTIQUES DE LA MEDIATION COGNITIVE  

       

      le positionnement et les attitudes du formateur associes a sa pratique de la metacognition

       
      La médiation cognitive repose principalement sur :

      • le positionnement du formateur. Pendant l'activité/l'exercice proposé, le formateur se situe en retrait par rapport au stagiaire. Le stagiaire est d'emblée l'acteur principal
      •  les attitudes du formateur : non-directivité, empathie, guide, régulateur.  Elles vont contribuer principalement à faire émerger les ressources de chaque stagiaire et donc le placer très rapidement en situation de réussite.

      •  La pratique par le formateur de la métacognition qui consiste à expliciter le "comment je fais" ce qui a pour effet de conscientiser les réussites et ensuite de pouvoir les reproduire.

    • Voilà, si ce petit exposé vous parait être un jargon incompréhensible, dites le moi. Vos commentaires et vos questions seront évidemment les bienvenues !

       

      --------------------------------------

Partager cet article

Repost 0

commentaires

DiogÚne 26/11/2006 09:25

Marie-Suzanne
avant d'être un Diogène fou, j'ai rencontré ce type de préoccupation professionelle
Merci