Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

who I am ?

Rechercher

Vu par ci, par là...




....................

Rubriques

18 avril 2007 3 18 /04 /avril /2007 07:48

Permettre à quelqu'un de découvrir qu'il est capable de .... alors qu'il se croyait incapable, est possible. Certains moyens pédagogiques permettent d'y arriver comme le Programme d'Enrichissement Instrumental ou l'explicitation. C'est pourquoi j'ai choisi le métier de formateur !

 Le PEI est une méthode mise au point par Reuven FEUERSTEIN,  un psychologue qui a travaillé avec PIAGET et qui, à la fin de la 2ème guerre mondiale, a voulu  s'occuper de tous  les anciens déportés pour les aider à reprendre goùt à la vie.  Je vous en reparlerai dans les jours prochains.Aujourd'hui, je veux vous parler du positionnement du formateur qui a été pour moi une révélation.

En effet, pour mettre en œuvre le PEI, le formateur se positionne en médiateur. Voici donc les aspects théoriques puis quelques exemples pratiques.

Mon approche de la médiation s'est d'abord appuyée sur la thèse de Houssaye (1988) qui définit la situation pédagogique comme "un triangle composé de trois éléments, le savoir, le professeur et les élèves, dont deux se constituent comme sujets tandis que le troisième doit accepter la place du mort ou, à défaut, se mettre à faire le fou". 

La découverte de cette théorie  m'a alors fait prendre conscience que mon attitude d'enseignante maintenait jusqu'alors les élèves dans la passivité alors qu'il était indispensable qu'ils se "prennent en main" qu'ils découvrent leurs ressources, qu'ils les fassent émerger. Il ne s'agissait donc plus pour moi d'être en situation de face à face avec les élèves. 

 

Bien que la situation mise en place pour le PEI ne soit pas une situation d'entretien l'attitude de non directivité prônée par C. Rogers (psychothérapeute américain) m'a paru tout a fait intéressante à retenir pour "conduire" le PEI. Les principales caractéristiques sont les suivantes :

 

 a.         la valorisation positive inconditionnelle de l'apprenant. Le médiateur devra donc l'encourager par des formules ou des mouvements oculaires positifs

 b.         l'empathie, une attitude d'esprit qui consiste à rejoindre l'autre dans son expérience sans pour autant s'imaginer que l'on est à sa place. Elle nécessite un respect total de la personne écoutée.

 c.         la congruence c'est à dire l'authenticité. Le médiateur doit rester lui-même, qu'il soit en accord entre ce qu'il ressent et ce qu'il exprime.

  La mise en place de ces attitudes par le médiateur influe énormément sur le climat psychologique de la séance et sur l'implication des apprenants. Elias PORTER, (psychosociologue anglais), disciple de Rogers l'a souligné. Il décline la typologie des six attitudes qu'il a définies à partir de celle qui "enferme" le plus l'interviewé jusqu'à l'attitude de compréhension" qui lui donne le plus de liberté. Cette attitude consiste à reformuler de manière neutre sur le fond et chaleureuse sur la forme ce que l'apprenant, le stagiaire, a dit, sans y ajouter de jugement. C'est à cette condition que l'apprenant en difficulté précisera sa pensée pour finalement aboutir à sa solution.. Il ne doit pas se sentir jugé.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 La mise en place de la médiation repose sur 12 critères définis par Feuerstein qui sont les suivants :

 

              a)      L'intentionnalité

b)      La transcendance

c)      La signification

d)      Le sentiment de compétence

e)      La régulation et le contrôle du comportement

f)        Susciter des comportements de partage

g)      Individuation et différenciation psychologique

h)      Recherche des buts, planification des objectifs

i)        Comportement de "défi"

j)        Aider à la prise de conscience de son propre changement

k)      Rendre capable de choix de décision

l)        Donner conscience de son appartenance.

Nous y reviendrons dans la présentation de ma pratique.

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Christophe B 09/02/2010 00:15


Je vous invite à débattre des questions d'education et de formation sur ce site : http://christophebernard.eklablog.com  où je présente mon expérience de "Moniteur MFR", un métier de la
formation peu connu et qui porte vos valeurs


bagheera 13/05/2007 18:35

la methode piaget, j'en ai entendu parler, j'aurais voulu en beneficier etant eleve, ça m'aurait peut etre evité de prendre en grippe le systeme scolaire et de ne pas m'y epanouir beaucoup...amities, Laura