Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

who I am ?

Rechercher

Vu par ci, par là...




....................

Rubriques

17 novembre 2006 5 17 /11 /novembre /2006 15:49

MISE EN PLACE D’UN PÔLE D'ACCOMPAGNEMENT SOCIAL DES PERSONNES MIGRANTES AU CENTRE SOCIAL D’UNE VILLE DE BANLIEUE  PARISIENNE

 

 

  Ce pôle vise les publics, adultes et jeunes adultes (en partenariat avec la mission locale) d'origines non francophones, en situation régulière ou en voie de régularisation, ayant été scolarisés ou non dans leurs pays mais en difficulté d'intégration parce que ne parlant que peu ou pas le français.
 

Les publics concernés sont de plusieurs types : 

 ·          Des femmes au foyer dépourvues d'autonomie en raison de leur impossibilité à communiquer en français, désireuses de sortir de leur isolement, de parvenir à suivre leurs enfants dans leur parcours scolaire et à terme de travailler

 
·          Des jeunes en attente d'admission dans des structures existantes 

 

 

 ·            Des adultes encore trop fragilisés pour intégrer un dispositif d'apprentissage "rigide" (Difficultés à respecter les horaires, organiser la prise d'informations, se concentrer, à fournir un effort régulier et soutenu…)

 

 ·          Des adultes sans projet professionnel, de plus de 55 ans mais soucieux d'acquérir une autonomie leur permettant d'être des citoyens responsables.
 

 Ce pôle ne se substitue donc en aucun cas à des structures existantes qui enseignent la langue française. Il s'agit d'un sas de sortie de l'isolement dans lequel ces publics sont souvent enfermés depuis plus ou moins longtemps (quelquefois depuis plusieurs années) destiné à les accompagner dans leur démarche volontaire d'intégration dans la société française.  

 

 Plusieurs types d'actions sont menés conjointement : Accueil, accompagnement vers l'intégration, orientation (administrative, juridique, médicale…) 

 

  Dans le cadre de ces actions, deux types d'ateliers dits d'expression en langue française, sont organisés :

 

·          L'un " apprendre à apprendre" vise surtout à restaurer l'image qu'ils ont d'eux-mêmes et sur leur environnement en rétablissant leurs compétences cognitives souvent "enfouies" en raison des épreuves lourdes qu'ils ont subies (guerre, maladie, déracinement…) et par une remise à niveau des savoirs de base oubliés ou non acquis ainsi qu'à développer la capacité à échanger avec les autres. Cet atelier est animé par une formatrice diplômée, spécialisée en rééducation cognitive. 

 ·          L'autre "vie quotidienne et culture"a pour objectif principal de développer les connaissances indispensables à la compréhension de leur nouvel environnement. Cet atelier est animé par une formatrice bénévole, formée lors d'un stage organisés par des structures habilitées Fasild spécialisés pour ce type d'intervention (Méthodologie du français langue étrangère, démarches et critères d’évaluation, Bilan, orientation et accompagnement)

  
 

Ces deux ateliers sont également des lieux d'écoute et d'orientation vers des professionnels adaptés (juristes, écrivain public, assistante sociale…)

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires